Accès Catalogue, Rentrez vos Doubles, Bourse d'échanges, Forum, libre à tous les Membres sur ouverture d'un compte gratuit

Un miroir dans un canal.

Depuis 1935 où Pierre Philipponnat décida de créer un cru unique, le clos des Goisses, une parcelle maintenue de vignes agées de 25 ans minimum, est un lieu d'exceptions à Mareuil sur Aÿ.

Toutes les récoltes produisent un champagne millésimé.

Coteau du clos des goisses

Plantées sur une pente de 40 %, les vignes s'alignent dans le sens de la pente, on y tend des filets lors des vendanges pour préserver les hommes en cas de chutes dans les rangées.

Le travail y est pénible et il semblerait que ce soit l'origine picarde du mot Goisses, certains disent clos de l'angoisse. Dans d'autres patois voisins vers le sud-est de la région Champagne, ce mot signifie "petites serpes"

Les bouteilles produites portent ces plaques que nous affectionnons tous, marquées des 3 mots magiques CLOS DES GOISSES.

Merci à Corinne PÉNISSON (clic pour son blog)

Mais pris dans son intégralité, le coteau offre une particularité. Il s'agit de son reflet dans le canal de la Marne qui donne une silhouette de bouteille ou bien de flûte, couchée.

Cartes postales des sites de Philipponnat et du Chateau Loisel. (garanties sans trucage)

reflet bouteille 

  

                                               

reflet flute    

Pour nous Placomusophiles, cela a donné lieu à la création de la cuvée LE REFLET et de ces plaques de muselet au nom énigmatique.

le reflet moderne                                                       le reflet ancien   

    .