Le Monde de l'Effervescence

bullesBlog Planet'PM

Le Monde de l'Effervescence, c'est tout ce qui bouge en France, et à l'étranger dans le domaine de la Placomusophilie. L'équipe de Planet'PM a trouvé pour vous.

2011 Année mondiale de la chimie

Depuis les alchimistes, l'homme avisé a fait des expérimentations. Depuis Lavoisier on estime que la matière est constitué d'un nombre limité de constituants de bases, les éléments chimiques. XVIIIeme Siecle

                             Labo depuis l'aube des temps des erlens des ballons       Le chimiste utilise des cornues, des ballons, des erlens et des éprouvettes.

                                                    Hydrogène, une brique élémentaire de l'eau 

Par exemple l'hydrogène, élément chimique constitué d'une brique particulaire dans son noyau, apparait ainsi élément numéro 1. Son nom fut donné par Lavoisier après observation des travaux de Cavendish fin XVIIIéme.

L'hydrogène de masse atomique 1.0079, on  note que le fabricant à choisi le mot anglais

   

                            la classification périodique des éléments 

Puis les autres éléments se suivent quand leurs noyaux s'alourdissent de briques supplémentaires.

On classe ces éléments chimiques depuis Mendeleev après la moitié du XIXéme.


Sur la plaque on voit une partie de la classification des éléments et une représentation de l'atome de Néon.

 

                                                      Marie Curie 2 prix Nobel dont un en Chimie, Le Polonium

Marie Curie par ses travaux a identifié plusieurs éléments naturels de la fin de la classification. fin XIXeme. Beaucoup plus tard, dans les années 60, on a baptisé un élément chimique avec le nom des 2 chercheurs Marie et Pierre Curie, c'est devenu le Curium.

Le polonium nom donné à sa découverte par Marie Curie en référence à son pays d'origine.

  

                                                       La chimie des bienfaits et des inconvénients  

Les combinaisons infinies des éléments chimiques constituent la matière sous toutes ses formes, y compris le monde du vivant, dès la plus petite bactérie. La chimie par les multiples combinaisons des éléments est souvent bénéfique, souvent nuisible, mais toujours utile.

Un symbole radioactif, un symbole de risque génétique, un ballon multicoloré, des représentation de molécules et des liaisons chimiques entre les atomes.

                                 La lumière réagit avec les molécules, on s'en sert pour qualifier et quantifier     

La lumière est une onde électromagnétique parmi d'autre, son interaction avec la matière en fait une entité mesurable, la spectrométrie et née.

Des représentations graphiques de spectres Infra rouge, et d'absorption de la lumière visible.

 On peut noter que l'image à l'origine de la plaque du Polonium, ne représente qu'une fausse Marie Curie.

Il doit s'agir d'une adaptation d'une affiche de théatre en Espagne sur la vie de Marie Curie, image de gauche.

Ensuite l'image originale, puis les 2 plaques celle de Marie et de la représentation de la répartition électronique autour du noyau de l'atome de Polonium, et enfin la place de cet élément dans la classification Périodique ou tableau de Mendeleev.

Les images de Marie Curie

Champagne ABELE

Dans le cas des plaques Abelé, elles naissent en Catalogne bien souvent. Elles ont une source parfois isolée, mais aussi parfois une origine collective. Les artistes sont tous catalans dans ce cas. Un endroit précis les réunit, il s'agit du restaurant Giorgio et de son bar Abélé bien évidemment.

Bar Abele A calafell 


En cliquant sur les noms fond vert, on a le lien vers le site de l'artiste.


L'oeuvre des peintres  à Calafell

 Cela a fait naitre une œuvre collective de 6 peintres de laquelle Abélé a édité 6 plaques bien connues de tous.

                     

6 = Josep Cruanas

 Plaque Cruanas  

5Emilia Castaneda

 Plaque castaneda   

 4 = Jesus Casaus 

:plaque Casaus

3 Jordi Rollan

 Plaque Rollan

2 = Rafael Griera

griera

1 = Antoni Vives Fierro 

vives fierro



Quelques artistes ont plusieurs contributions, ainsi :

Josep Cuanas Josep Cuanas  .........Jordi Rollan jordi rollan

Vives Fierro Fierro Vives fierro  Rafael Griera  griera

Emiliana Castaneda castaneda dont le tableau est  castaneda

Joan Marti Marti  inspiré de son tableau.......... tablo Marti

Fuentetaja FuebtetajaFélix Màs   Félix MàsEmilia Castaneda Castaneda rose

Bertolosi  Bertolosi chatJesus Casaus  Jesus Casaus encoreMorato Aragonès Aragones

Alfonso Costa alfonso costa....Florit.... florit

Les origines du CIVC

CIVC Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne  

Selon le CNDP Centre National de Documentation Pédagogique, et le CRDP de Reims (voir ce site):

En mai-juin 1940, la défaite de la France et l'occupation du territoire champenois interviennent alors que les professionnels de la viticulture et du champagne, confrontés depuis la fin du XIXe siècle à toute une série de crises, sont en train, pour y faire face, de surmonter leurs tensions internes et de s'organiser.

Les prélèvements allemands de champagne furent dès le début de l'Occupation d'un niveau élevé. Selon un document du Commissariat à l'Intérieur du Comité français de libération daté de 1943, les prélèvements auraient représenté un peu plus des deux tiers de la production commercialisée à l'issue de la campagne 1940-1941, une production que le Bureau des statistiques du ministère de l'Agriculture a évaluée en septembre 1944 à 20 261 750 bouteilles.


À Épernay, le 10 juillet 1941, René Bousquet Préfet de la Marne assista à l'assemblée générale annuelle du Syndicat général des vignerons présidé par Gaston Poittevin, qui avait été député radical-socialiste de la Marne de 1919 à 1936. Devant les délégués de la Champagne viticole venus de la Marne, de l'Aube et de l'Aisne, le secrétaire général Maurice Doyard annonça la naissance du Comité interprofessionnel du vin de Champagne ( CIVC ), créé par la loi du 12 avril 1941.


Tous les membres du CIVC furent choisis par le ministre secrétaire d'État à l'Agriculture dans les organisations professionnelles ou syndicales existantes dont les instances firent des propositions. Les compétences du CIVC, définies dans la loi du 12 avril 1941, correspondaient assez bien à ce que revendiquaient les représentants des vignerons et des négociants qui siégeaient depuis 1935 dans la Commission de la Champagne délimitée, et dont étaient issus la plupart des responsables professionnels nommés à la tête du CIVC.
Ainsi, le CIVC qui aujourd'hui encore joue un rôle important dans l'économie champenoise, est né curieusement de la rencontre entre la situation créée par l'importance des prélèvements allemands, le souci des professionnels de répondre à cette demande tout en préservant les intérêts champenois, leur volonté de faire aboutir une réorganisation de la profession qu'ils réclamaient depuis longtemps avec insistance, les projets corporatistes et dirigistes des technocrates de Vichy, et enfin la bonne connaissance de ce dossier qu'avait acquise René Bousquet, lors de son passage au ministère de l'Agriculture aux côtés du ministre Cathala avant la guerre.

Selon un document du Commissariat à l'Intérieur du Comité français de libération daté de 1943, les prélèvements auraient représenté un peu plus des deux tiers de la production commercialisée à l'issue de la campagne 1940-1941, une production que le Bureau des statistiques du ministère de l'Agriculture a évaluée en septembre 1944 à 20 261 750 bouteilles

En 1991 dans le Bulletin d'information du CIVC, un article non signé intitulé " Le cinquantenaire du CIVC ", récusait le parrainage du régime de Vichy, faisait totalement l'impasse sur celui du préfet Bousquet, et présentait la loi du 12 avril 1941 comme un simple « texte législatif de reconnaissance » habilement imposé par les Champenois « contre la volonté de l'autorité publique » en profitant des « défaillances de l'appareil administratif ». Selon cet article, l'idée interprofessionnelle serait née à la fin des années 1930, dans les travaux d'économistes « soucieux de trouver une troisième voie entre un capitalisme défaillant et un socialisme inquiétant » ; les fondateurs du CIVC « ne revendiquaient aucune doctrine » et se seraient simplement efforcés de faire preuve de « pragmatisme », et de renouer avec le « solidarisme » que prônait Léon Bourgeois sénateur radical de la Marne avant la Première Guerre mondiale .


Hervé Malherbe considère au contraire qu'on retrouve bien dans la structure du CIVC et dans son mode de fonctionnement, « les critères idéologiques de l'État français basés sur la corporation, qui méconnaît la démocratie de base ». En même temps, il récuse toute parenté entre le CIVC qui, malgré son nom, correspondait bien à une Corporation du Champagne, et l'organisation interprofessionnelle que les socialistes marnais, avec leur député Henri Martin, appelaient de leurs vœux à la veille de la Seconde Guerre mondiale.

Pendant la guerre, la champagne produit sans relache comme sur cette vidéo à Hautvillers.

En route pour la Champagne

La route touristique du Champagne c'est désormais 600 kms répartis en 6 circuits.

Elle permet de parcourir les différentes zones de répartition du vignoble champenois.

panneau de la route touristique du champagne 2012

On visite le massif de Saint Thierry, ou la Montagne de Reims, ou la vallée de la Marne, ou la côte des blancs ou plus loin la côte des Bar, et récemment les coteaux Vitryats.

La première route date de 1953.

Une première officielle et filmée

En suivant les panneaux, la découverte du vignoble est en toute saison riche d'enseignements.

Quand à l'accueil des vignerons quand on les prévient un peu avant c'est toujours merveilleux de découvertes gustatives et de savoir partagé.

Sous-catégories

  • Italie

    Articles relatifs aux Effervescents Italiens.