Le Monde de l'Effervescence

bullesBlog Planet'PM

Le Monde de l'Effervescence, c'est tout ce qui bouge en France, et à l'étranger dans le domaine de la Placomusophilie. L'équipe de Planet'PM a trouvé pour vous.

Pourquoi collectionner les capsules italiennes ?

Bonjour,

C'est avec un certain plaisir que je couche sur le clavier de mon ordinateur, les premiers mots de cette rubrique consacrée aux plaques de muselet italiennes. Le but de ces billets qui vont se succéder régulièrement sur le site de Planet Placomusophile est de vous faire découvrir et aimer les capsules italiennes. Et bien sûr de finir par les collectionner !

Habitué des bourses placomusophiles, j'entends souvent dire : « non, je ne collectionne pas les italiennes, car il y en a tellement ! »

Alors, tordons tout de suite le cou à cette idée reçue. Il existe à ce jour en tout et pour tout environ 4500 plaques de muselet italiennes et les nouveautés sortent au rythme d'environ 150 par an. Car jusqu'à présent l'Italie n'a pas été touchée par la fièvre placomusophile, comme la France ou l'Espagne. En collectionnant les capsules italiennes, vous vous intéresserez à des pièces conçues uniquement pour boucher des bouteilles, ce qui n'est pas toujours le cas avec les maisons de Champagne.

Puis, grâce aux capsules, vous découvrirez les vins italiens mousseux et pétillants. Vous voyagerez à travers les régions et provinces d'Italie, guidés par les motifs représentés sur les plaques de muselet. De la statue de Virgile, à la vespa de la Dolce Vita en passant par le Lion de Venise, vous retrouverez sur ces capsules tout ce qui a fait l'Italie.

Alors, c'est le moment de commencer ! Tout au long des prochaines chroniques, nous allons explorer cette thématique passionnante. Et d'ici quelques semaines, vous deviendrez un placomusophile incollable sur les « Spumanti ».

Pour commencer, la chronique suivante présentera le catalogue des capsules italiennes : l'équivalent du répertoire Lambert.

Sylvio Daniele, le 14 janvier 2013

Le catalogue et la cotation des capsules italiennes

Bonjour,

Nous voilà donc à pied d'œuvre. Après avoir récolté quelques capsules italiennes, il nous reste à les identifier et à les classer.

catalogoPour cela, l'outil indispensable est le Catalogue Italien des Capsules de vins mousseux et effervescents. Publié par le Club National Italien (CCC) dont nous aurons l'occasion de reparler, cet ouvrage est édité tous les 3 ans. La dernière édition date de 2011. La prochaine sera publiée au printemps 2014. 

Equivalent italien du « Lambert » français, ce catalogue recense la totalité des capsules italiennes connues au jour de la publication. Trois mises à jour annuelles sont disponibles pour les adhérents du Club.

Cet ouvrage recense toutes les plaques de muselet italiennes, connues au jour de la publication, à l'exception des capsules publicitaires. Celles-ci ne sont d'ailleurs pas très nombreuses en Italie. La règle utilisée par le club est que pour figurer dans les colonnes du répertoire, la capsule doit être rattachée à une cave ou à une coopérative et avoir été produite à au moins 1000 exemplaires pour les capsules de taille normale. (500 ex. pour les tailles spéciales, quarts, Jero, Nabu, ou 250 pour les capsules fabriquées avec des matériaux particuliers, or, argent, etc.) En outre, les 1000 bouteilles doivent être commercialisées au travers des circuits commerciaux normaux. (Cavistes, supermarchés, etc.)

Le catalogue est divisé en plusieurs sections


Les capsules tampographiées ou sérigraphiées

 C'est la partie principale du catalogue, où l'on retrouve également les capsules estampées. Le catalogue est organisé par ordre alphabétique, et chaque visuel différent comporte sa propre photographie. Par convention, la photographie représente toujours la première capsule de la liste, ce qui est particulièrement pratique. En effet dans le cas où le même visuel se décline par exemple en petite écriture et grande écriture, on peut déterminer facilement laquelle de ces deux versions on a entre les mains. Le nom de la province italienne, et par conséquent celui de la région figure dans le descriptif de chaque capsule, ce qui est fort pratique pour les puristes qui classent les capsules italiennes par région. D'autres informations sont souvent disponibles. Par exemple, le fabricant de la capsule (Icas, FAS, Cortellazzi, MC) ou le code RI/ICRF/ICQ (sur lequel nous reviendrons bientôt), ou le régime fiscal du contenant (Contr IVA).

La codification de la capsule est relativement simple et familière pour nous autres habitués au répertoire Lambert. Chaque visuel se voit attribué un nombre, et chaque variante une lettre (soit 1 – 1a – 1b – 1c – etc.). Pour ceux qui ne lisent pas couramment l'italien, il suffit de retenir les noms des couleurs, ce qui ne pose pas de problème particulier, l'italien étant comme le français une langue latine. Attention toutefois aux « faux-amis ». En effet « serigrafato » signifie tampographié et « litografato » signifie sérigraphié !

Les capsules de la dernière heure

Sur quelques pages, sont recensées les capsules produites pendant la rédaction du catalogue, et qui n'ont pu être inclues dans l'ordre alphabétique.

Les bouchons en plastique

Un certain nombre de vins italiens effervescents (souvent bon marché) sont fermés par un bouchon en plastique, retenu par un muselet. La partie haute de ce bouchon est constitué d'une rondelle de plastique dure, généralement en couleur, personnalisée ou non. Ces bouchons sont aussi des objets de collection, et le répertoire en recense de nombreux.

Les capsules anonymes

Certains vins mousseux sont vendus moins de 1,50 €. Dans ces conditions, il est difficile de consacrer une somme importante à la capsule et au muselet. Pour cette raison, un nombre important de vins sont bouchés avec des capsules anonymes. Mais cette section recense également les capsules à encoches, à lacets, celles d'un seul tenant avec le muselet et celles à ailettes, spécifiquement italiennes.

Les capsules commémoratives

Ne sont répertoriés dans cette section, que les capsules commémoratives émises par le Club Italien, les expositions placomusophiles et les fabricants de capsules.

Les capsules sans référence

Il s'agit là d'un outil de recherche simple et efficace. Toutes les capsules qui ne comportent ni le nom du viticulteur, ni son numéro de registre d'embouteillage, sont reprises en miniature sur des tableaux. Le numéro de page où retrouver la capsule figure sous celle-ci.

Les index

Plusieurs listes constituent cette section. Tout d'abord, la liste des maisons de Spumante par ordre alphabétique. Puis, la liste numérique des numéros de Registre d'embouteillage. Cette liste est particulièrement importante, car elle permet de retrouver le producteur grâce à son numéro RI/ICRF/ICA (par exemple MO/795) et une description succincte de la capsule (par exemple : Ecusson ou Grappe). La section se termine par la liste alphabétique des codes attribués aux producteurs.

La cotation des capsules

Les capsules sont cotées de 1 à 10, en utilisant le barème suivant :

  • 1 & 2 Capsule très courante
  • 3 & 4 Capsule moyennement courante
  • 5 & 6 Capsule difficile à trouver
  • 7 & 8 Capsule rare
  • 9 & 10 Capsule très rare

Le barème est volontairement flou de manière à n'être qu'une indication pour les collectionneurs, et ne pas remplacer le bon sens. Pour établir cet indice de rareté, le club envoie périodiquement à ses adhérents un fichier Excel contenant la liste de toutes les capsules du catalogue. Les adhérents ont la charge de remplir le fichier en indiquant les capsules possédées. La compilation des résultats permet d'obtenir une photographie précise des capsules détenues par les collectionneurs et par là même établir la côte. Toutefois le club aime à préciser qu'une telle démarche est basée sur l'expérience, paramètre empirique et non scientifique.

A titre de comparaison, et surtout pas pour établir une équivalence, une même capsule a été utilisée à la fois en France et en Italie. Il s'agit de la capsule Vin de Savoie, répertoriée sur le 7ème Répertoire des plaques de muselet des Vins Mousseux de Monsieur Lambert, page 122 et sur le répertoire italien 2011 page 77. Les Italiens lui ont affecté un indice de 3, alors que Monsieur Lambert l'a valorisé 15,00 €.

Pour se procurer le catalogue italien, il suffit de contacter CLUB COLLEZIONISTI CAPSULE Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  Prix 25,00 € + frais d'envoi

Sylvio Daniele, le 24 janvier 2013


Sous-catégories

  • Italie

    Articles relatifs aux Effervescents Italiens.